Archives Mensuelles: juin 2012

Halte-là, sorcière

Il y a quelques années de cela, j’ai malencontreusement acheté un livre de scientologie. Oui, oui. Une espèce de sorcière des temps modernes (je vous jure qu’elle avait lu dans mes pensées) m’avait accostée dans la rue et avait bien embrouillée la jeune fille naïve que j’étais alors.

On ne m’y rependra plus, mais il faut dire que nous, les sans-emploi, sommes des gens fragiles et donc les cibles idéales des charlatans de tout ordre. Et il y en a pléthore qui prétendent pouvoir rendre notre vie professionnelle meilleure. Méfiance, méfiance.

Le grand classique : les marabouts dont les annonces sont distribuées à la sortie des transports en commun. Certains proposent un coup de pouce pour notre vie professionnelle…

… quand d’autres peuvent carrément supprimer les rides ou les poils de notre visage :

Mais il n’y a pas que les marabouts qui cherchent à exploiter vos faiblesses, il existe aussi, tenez-vous bien, des MAGES (je croyais que Harry Potter et le Seigneur des Anneaux avaient le monopole du mage, mais visiblement non ; il semblerait que dans la vraie vie aussi, des sorciers se battent en secret contre les forces du mal pour qu’on puisse vivre dans un monde apaisé ;  au boulot les feignasses).

Voici donc Alexandre, mage de profession (j’imagine la détresse (ou les barres de rire) de son conseiller pôle emploi) :

Une adresse à retenir en cas d’envoûtement. (http://www.magealexandre.com/index.html)

Mais au fait, comment savoir si on est envoûté ? Heureusement que des internautes se posent ce genre de question sur ce temple de la connaissance qu’est devenu Doctissimo :

T’inquiète pas Pépite15, quelqu’un va pouvoir t’éclairer :

Dans un tout autre style, les sites/blogs de coaching et de développement personnel fleurissent sur le net. Des dizaines de vidéos sur Youtube nous promettent de nous donner les secrets de la richesse, du bonheur, de l’apaisement, de l’accomplissement de soi… Et la palme de la vidéo de développement personnel la plus cheap et la plus ennuyeuse est attribuée à….

Mais tout ceci reste du pipi de chat à côté de groupes tels que la scientologie ou la kabbale. Alors attention aux inconnus qui essaient de vous vendre des livres ésotériques dans la rue. Allez, petit quizz pour terminer : stars scientologues ou stars adeptes de la kabbale ?

Tom Cruise (figurez-vous qu’une rumeur court sur internet disant que l’enfant qu’il a eu avec Katie Holmes est issu du sperme de Ron L. Hubbard ; vous aurez au moins appris quelque chose aujourd’hui)

Beck

Madonna

Juliette Lewis

Naomi Campbell

Elizabeth Taylor

John Travolta

/Fausta Floyd/ (ça, c’est juste ma signature, ça ne fait partie du quizz ; sinon, cace-dédi au recruteur dont j’attends toujours l’appel)

Publicités
Tagué , , , , , , , , , ,

L’art du planning

Nous avions déjà évoqué la difficulté pour le chômeur de se repérer dans le temps, et on peut y remédier d’une nouvelle manière : en tenant un planning. On ne va non plus établir un liste hyper pompeuse de nos objectifs inatteignables, comme « 28 juin : avoir trouvé un emploi », ou encore « 15 juillet : penser à investir dans l’immobilier vu que j’aurais certainement trouvé un CDI ».

Non ; l’art du planning pour le chômeur consiste simplement à imprimer un petit calendrier du mois en cours, l’accrocher à côté du bureau (ou le canapé, bref, l’endroit où vous passez le plus de temps), le remplir des choses à faire (et s’y tenir, c’est le plus compliqué) et barrer les jours au fur et à mesure. Le planning peut également servir de référent à votre moitié qui s’étonnerait de vos sorties vu le vide de votre vie sociale : « quoi tu sors ce soir ? » (= tu sors ? mais pourtant, il ne se passe rien dans ta vie ), « oui je vais voir Dude, c’est écrit sur mon planning nom d’une pipe ».

Parce qu’on est sympas, voici quelques suggestions pour remplir votre planning de la semaine prochaine :

Lundi : Concentrer sur cette journée plusieurs trucs relous à faire hors de chez soi : de cette manière, on pourra se focaliser sur la recherche d’emplois le reste de la semaine. Par exemple : acheter un cadeau pour le prochain anniversaire qu’on a à fêter ; acheter une cartouche d’encre pour imprimer de nouveaux CV ; acheter des surimis car on sait plus quoi manger avec la mayonnaise…etc.

–  Mardi  : Aller au cinéma voir Le Grand Soir pour hurler avec Not votre haine du monde du travail. Et Poelvoorde (coulisses de la rédaction de ce post : je crois que j’ai mis au moins cinq bonnes minutes à écrire correctement son nom) en punk à chien dans un film de Delépine et Kervern, ça paraît tellement évident qu’on se demande pourquoi ça n’avait pas déjà été fait.

Mercredi : Faire le tour des sites d’offres d’emploi. Et, alors que vous êtes dans un état second, poussé par l’envie de tout foutre en l’air provoquée par Le Grand Soir, vous finissez par postuler pour un job d’assistant de magicien.

Jeudi : Appeler la banque pour leur dire d’arrêter de nous crier dessus par courrier, notre compte en banque va bientôt se refaire une santé grâce aux indemnités chômage, au RSA ou aux dons d’un mécène bien inspiré (= maman).

Vendredi : Soirée prime Secret Story Apéro avec Dude (Et Dude est chaud comme la braise pour se mettre minable, ayant supporté toute la semaine ses collègues bizarres ; quoi j’ai pas compris le dernier mot, « collègue » ? ‘connais pas)

Samedi : Après avoir cuvé (ah, ce Dude, quel joyeux luron), on peut éventuellement se traîner rapidement vers la bibliothèque municipale afin de rendre nos livres trois semaines en retard et que, de surcroît, on a pas lus (par contre, des analyses de la bourde de Miss Trierweiler, ça, on en a lues).

Dimanche : Eh, le chômeur a lui aussi droit à un jour de repos, qu’est-ce que vous croyez ?

/Fausta Floyd/

Tagué , , , , , , , , ,