Le rosé au secours du chômeur

Et c’est le grand retour des chômeurs !!!

Avant de nous attarder sur l’abîme de dépression dans lequel nous plonge ce pic d’activité du mois de septembre, la nostalgie qui nous prend à la gorge de n’avoir rien à acheter dans les rayons de fournitures scolaires qui colonisent les grandes surfaces et la tristesse de dire adieu aux grilles tv des vacances, nous avons décidé de vérifier que vous avez bien profité des vacances.

C’était bien vous avez bien fait tout ce qu’on vous a suggéré ? Vous l’avez bien vécu de passer du stade larvaire de canapé à la sangsue (de l’argent de vos sponsors amis) grillée ?

En ce qui nous concerne, cet été fut l’occasion d’accroître conséquemment notre culture ; savez vous, par exemple que 50 espèces de requins peuplent la Méditerranée ? Ou encore, qu’en moyenne 150 personnes meurent chaque année après avoir pris une noix de coco sur la tête.

Enfin, en cas de piqure de méduse, il faut appliquer de l’urine sur la plaie. (Personnellement, j’ai passé mes vacances à pisser dans la mer afin de prévenir plutôt que guérir).

Comme vous pouvez le constater, nous avons continué sur notre bonne lancée de juillet en dispensant de bons conseils et avertissements sur la sécurité estivale.

Après ce point sécurité, il est temps de passer aux bonnes choses de l’été qui nous font revenir avec des business plan de réussite plein les valises et des american dreams plein la tête…

Si vous aussi, malgré votre statut de pauvre vous avez réussi à partir profiter des congés payés vous avez certainement vécu le même genre de soirée que nous ;

Quand, sur la terrasse, vous soignez votre insolation au rosé du coin (ou de plus loin) entouré de vos amis en attendant les étoiles filantes dans une odeur de sardines grillées (parce que vous vous êtes encore placé dans le vent du barbeuc’), la conversation a du dériver pour vous aussi non ?

Ben nous, c’est à ces moments qu’on s’est laissé aller à verbaliser nos rêves de réussite et de compte bancaire dans le positif. Comme personne ne nous a appelé pendant les vacances et que, à entendre nos amis nous rappeler les bons souvenirs de notre période salarié ; Les boss, managers, et autres supérieurs, ca peut être une sacré croix à porter ! Alors tout naturellement, on s’est imaginé entrepreneur !

C’est ainsi que, pendant un bref instant, j’ai cru réinventer les décalcomanies ! Et puis, j’ai repris un verre et je me suis rendue compte que ca existait déjà les tatouages très temporaires et que même, ca ne valait pas cher (le prix d’un chewing gum pour le politique qui atterrirait sur ce site et qui devrait se préparer à un débat au cours duquel on va lui demander le coût d’un ticket de métro).

Mais de ces brainstorming sont sorties quelques idées pas trop débiles vous savez ?

Ainsi, suite au décès de Jean-Luc Delarue (qui a quand même préparé nos cerveaux pour regarder Confessions Intimes) et le tapage médiatique qui s’en est suivi et les nouveaux problèmes de santé de Johnny, on s’est dit qu’il fallait absolument anticiper le problème qui ne va pas tarder à se poser : échapper au mois de deuil national qui va nous être imposé à sa mort.

Nous sommes persuadées qu’il y a un coup à jouer là, on affrète un avion low coast pour une destination tout aussi low coast et on propose à nos gentils clients de s’échapper le temps que la France reprenne ses esprits et que les journalistes se remettent à nous parler des vrais choses de l’actualité : « les francs maçons dirigent le monde », « c’est l’automne, quels champignons ramasser ? », …

L’avantage de notre concept, c’est qu’il est parfaitement pérenne et que, compte tenu du papy boom, on devrait être en pleine expansion pendant les 10 prochaines années. Après, il faudra parier sur la côte de popularité des stars de la téléréalité.

Il ne nous reste donc plus qu’à aller convaincre notre banquier de nous prêter l’argent nécessaire à la Compagnie de Noé.

Autre idée, autre public, on a récemment découvert ca :

Oui, il s’agit bien d’une grosse mère américaine dégueulasse qui dresse élève sa fille à devenir comme elle et qu’en plus, elle fait filmer pour se faire un peu de pognon et arrêter de stocker les rouleaux de PQ en prévision des pénuries de WW3.

La maternité ne nous tente pas encore tellement mais on s’est dit que ca devrait pas trop être difficile de se faire prêter un enfant de temps en temps pour lui apprendre des tours, l’abreuver en potion magique et, le dimanche, l’emmener dans la salle des fêtes de Crèvecoeur en Oise pour ramasser du flouze grâce à ses dons et son absence totale de recul et d’amour propre.

Pour ce plan là, il ne nous reste plus qu’à trouver des parents partageurs ou communistes. D’ailleurs, de vagues souvenirs de notre période étudiante nous laissent penser qu’ils pourraient même être foutus capables de nous payer pour nous occuper de leur poule aux œufs d’or.

Bon vous avez compris l’idée : LANCEZ VOUS DANS LE BUSINESS CAR LE BUSINESS N’ATTEND PAS (nous rédigeons actuellement un livre de motivation personnelle bientôt disponible dans toutes les bonnes librairies).

Sans compter que si vous n’arrivez pas à vous faire de la maille avec vos idées, ca vous occupera déjà pas mal d’aller aux rendez vous avec les banquiers !

N’oubliez quand même pas de garder votre téléphone avec vous, c’est la rentrée pour les RH aussi !

/Yoda Lucius/

Publicités
Tagué , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :